Marc, auteur sur Artisans habitat

  • Les avantages de la maison cubique

    La maison cubique est un type d’habitation qui présente de nombreux avantages par rapport aux constructions traditionnelles. Elle se caractérise par sa forme géométrique simple, son design moderne et son optimisation de l’espace. Pour vous éclairer sur ce sujet, nous allons voir quels sont les principaux bénéfices de la maison cubique en termes d’économie, d’écologie et de confort.

    La maison cubique, une solution économique

    La maison cubique est un type d’habitation qui offre des avantages financiers à plusieurs niveaux. D’une part, sa forme épurée et compacte diminue la surface des murs et des toitures, ce qui réduit les frais de construction et les quantités de matériaux. D’autre part, sa fabrication simplifiée et standardisée permet de gagner du temps sur le chantier et de contrôler mieux le processus de production. En outre, sa performance énergétique permet de faire des économies sur le chauffage et la climatisation, grâce à une meilleure isolation et à une adaptation de l’orientation et de la lumière naturelle. Ces aspects sont pris en compte par la société construction klea, qui conçoit des maisons cubiques sur mesure et respectueuses de l’environnement. Ainsi, la maison cubique est une solution économique à l’acquisition, à l’utilisation et à la maintenance.

    La maison cubique, une réponse écologique

    La maison cubique est également un type d’habitation qui protège l’environnement et qui s’ajuste au site. En effet, sa structure modulaire et légère permet de réduire l’impact sur le sol et la végétation, et de s’harmoniser avec le paysage. De plus, sa toiture plate offre la possibilité de créer un jardin de toit, qui apporte de nombreux bénéfices écologiques : il stimule la biodiversité, il régule le cycle de l’eau, il diminue les îlots de chaleur urbains, il améliore la qualité de l’air et il crée un espace vert supplémentaire. Enfin, la maison cubique peut être équipée de systèmes énergétiques renouvelables, comme des panneaux solaires ou des pompes à chaleur, qui lui permettent d’atteindre le niveau de maison basse consommation, voire de maison à énergie positive. Ces systèmes sont proposés par la société construction klea, spécialisée dans les maisons cubiques écologiques et innovantes.

    La maison cubique, un confort moderne

    La maison cubique est aussi un type d’habitation qui offre un confort moderne et personnalisé. Grâce à sa forme géométrique simple, elle permet d’exploiter l’espace intérieur et de créer des volumes spacieux et lumineux. Les pièces sont fonctionnelles et bien organisées, avec des cloisons mobiles qui permettent de moduler l’espace selon les besoins et les envies. La maison cubique propose également un design contemporain et épuré, qui attire par son élégance et son originalité. Elle peut être personnalisée selon les goûts et les styles de chacun, avec des matériaux, des couleurs et des finitions variés. La société construction klea offre un large choix de possibilités pour créer la maison cubique de vos rêves. Enfin, la maison cubique offre un confort extérieur grâce à sa toiture terrasse, qui peut être aménagée en espace de détente, de loisir ou de convivialité.

  • Mission humanitaire rémunérée : et pourquoi pas vous ?

    Une mission humanitaire rémunérée est une opportunité de travailler pour une organisation qui œuvre pour le bien-être des populations vulnérables dans le monde. En plus de participer à des projets solidaires, vous recevez une rémunération pour votre engagement et vos compétences. Ce type de mission vous permet de vivre une expérience professionnelle enrichissante et valorisante, tout en contribuant à une cause qui vous tient à cœur.

    Qu’est-ce qu’une mission humanitaire rémunérée ?

    Une mission humanitaire rémunérée est un engagement solidaire à l’étranger, dans une ONG ou une institution internationale, dans des domaines comme le développement, l’humanitaire ou la coopération. Les volontaires rémunérés reçoivent un salaire qui dépend de la mission, du pays, de l’expérience et des qualifications. Le salaire peut être payé par l’organisation ou par un programme public.

    Il y a différents types de missions humanitaires rémunérées, selon la durée, le public, le domaine et le statut. Par exemple, le VSI, le SVE, le Service Civique à l’étranger et le CSI sont des programmes qui offrent une protection sociale et une indemnité au volontaire. Le CSI permet aux salariés de s’absenter de leur emploi pour une mission humanitaire rémunérée.

    Quels sont les avantages et les inconvénients d’une mission humanitaire rémunérée ?

    Faire une mission humanitaire rémunérée comporte des aspects positifs et négatifs, qu’il faut bien évaluer avant de se lancer dans cette aventure.

    Parmi les aspects positifs, on peut citer :

    • La possibilité de vivre une expérience professionnelle épanouissante et gratifiante, en utilisant ses compétences pour une cause qui nous passionne.
    • La découverte d’une autre culture, d’un autre mode de vie, d’une autre réalité sociale et économique.
    • L’enrichissement personnel et humain, en développant des qualités telles que l’adaptation, la tolérance, la solidarité, la créativité, etc.
    • L’ouverture sur le monde et sur les enjeux globaux, en prenant conscience des problèmes et des solutions qui existent dans d’autres régions du monde.
    • La valorisation du CV et des compétences acquises lors de la mission, qui peuvent être utiles pour la suite du parcours professionnel ou académique.

    Parmi les aspects négatifs, on peut mentionner :

    • Les difficultés liées aux conditions de travail et de vie sur le terrain, qui peuvent être difficiles physiquement et psychologiquement (climat, insécurité, pauvreté, maladies, isolement, etc.).
    • Les risques liés aux situations d’urgence ou de conflit, qui peuvent menacer la sécurité et la santé du volontaire.
    • Les contraintes liées au statut et au cadre juridique du volontariat, qui peuvent limiter les droits et les libertés du volontaire (durée de la mission, rémunération, protection sociale, fiscalité, etc.).
    • Les difficultés liées au retour et à la réinsertion dans son pays d’origine, qui peuvent provoquer un sentiment de décalage, de frustration, de nostalgie ou de dépression.

    Faire une mission humanitaire rémunérée est donc un choix qui implique une réelle motivation, une bonne préparation et une capacité d’adaptation. Il faut aussi être conscient des responsabilités et des engagements que cela suppose, tant vis-à-vis de l’organisation qui recrute le volontaire que vis-à-vis des populations bénéficiaires de la mission. Il faut enfin être prêt à vivre une expérience qui peut changer sa vie, mais aussi celle des autres.

  • Kiosque à Pizzas : n°1 de la franchise de pizzeria

    Kiosque à Pizzas est une franchise de pizzeria française fondée en 2004. Depuis, l’entreprise a connu une croissance rapide et s’est imposée comme le leader de son secteur, avec plus de 500 points de vente dans 14 pays différents. Dans ce texte, nous allons explorer les raisons de cette réussite.

    L’essentiel de la franchise kiosque à pizza

    Tout d’abord, pour avoir une kiosque a pizza a vendre, penser à la franchise Kiosque à Pizzas qui a su développer un concept de franchise solide et attractif pour les entrepreneurs. La franchise offre un modèle d’affaires clé en main, avec des formations, un soutien marketing et un accès à des produits de qualité. Cela permet aux franchisés de se concentrer sur leur activité principale : la vente de pizzas. De plus, la franchise est accessible à tous types de profils, qu’ils soient débutants ou expérimentés dans le monde de l’entrepreneuriat. En effet, l’enseigne accompagne ses franchisés dès le début du processus, avec un suivi régulier tout au long de leur activité.

    Ensuite, l’entreprise s’est attachée à proposer des produits de qualité supérieure. Les pizzas de Kiosque à Pizzas sont réalisées avec des ingrédients frais et de qualité, pour des saveurs authentiques et variées. L’entreprise s’approvisionne localement pour minimiser son impact environnemental et garantir la qualité de ses produits. De plus, Kiosque à Pizzas a su adapter ses recettes pour répondre aux demandes de ses clients. Ainsi, l’enseigne propose des pizzas classiques, mais aussi des recettes plus originales, des options végétariennes et des pizzas sans gluten. Cette diversité de choix permet à Kiosque à Pizzas de toucher un large public et de s’adapter aux goûts de chacun.

    La franchise kiosque a pizza, un choix retable

    L’enseigne Kiosque à Pizzas investi dans des technologies de pointe pour optimiser son activité. Kiosque à Pizzas a notamment développé un système de production automatisé pour garantir une qualité constante dans tous ses points de vente. Les pizzas sont ainsi préparées de manière homogène et rapide, pour une satisfaction client accrue. De plus, l’entreprise a développé une application mobile pour faciliter la commande en ligne et la livraison à domicile. Cette application permet aux clients de commander leur pizza en quelques clics et de suivre leur livraison en temps réel. Cette innovation a permis à l’enseigne de se différencier de ses concurrents et de satisfaire une clientèle toujours plus exigeante. Enfin, Kiosque à Pizzas a su s’adapter aux évolutions du marché et des habitudes de consommation. L’entreprise a par exemple mis en place un système de vente à emporter, pour répondre à la demande croissante des clients qui souhaitent déguster leur pizza chez eux. L’enseigne a également développé un service de livraison à domicile, pour offrir un confort supplémentaire à sa clientèle. Cette diversification des canaux de vente a permis à Kiosque à Pizzas de toucher un public plus large et de renforcer sa position de leader sur le marché.

  • Quel type d’événement professionnel organiser dans le nord ?

    Le Nord est un endroit propice pour les rendez-vous professionnels et les évènements corporatifs. La présence de nombreuses infrastructures spécialement dédiées à ces évènements favorise davantage la réalisation de ces programmes. C’est par exemple le cas des réunions d’affaires qui se tiennent souvent dans des centres d’affaires de la métropole lilloise. Ou encore les conférences et séminaires qui se déroulent dans certains auditoriums réputés de la ville. On n’oubliera pas non plus les nombreux hôtels qui sont répartis dans plusieurs villes du Nord, et qui proposent également l’hébergement en plus des salles de meeting mises à la disposition de leurs clients. Toutefois, pour réussir à bien organiser un évènement professionnel dans le Nord, il est important de collaborer avec un expert dans ce domaine. Pour cela, voici quelques points importants à considérer afin que l’évènement organisé soit un succès.

     

    L’endroit idéal pour les réunions d’affaires

     

    Les réunions d’affaires font partie des évènements qui se déroulent le plus dans le Nord. Elles sont organisées par les entreprises qui collaborent avec des partenaires étrangers. Dans ce contexte, Lille est le point de rendez-vous par excellence, en raison de sa proximité avec la frontière belge, mais aussi en étant desservie par de nombreux services de transport aérien et ferroviaire. De quoi permettre aux participants de rejoindre facilement l’endroit prévu pour l’évènement. Côté infrastructure, Lille héberge également un grand nombre de complexes spécialisés dans l’accueil d’évènements d’envergure. De quoi permettre aux organisateurs de trouver facilement les offres qui conviennent le plus à leurs besoins. Des centres d’affaires aux hôtels, en passant par les auditoriums, il existe plusieurs espaces qui peuvent s’adapter à tous les programmes. Le complexe Lille Grand Palais par exemple dispose de plusieurs espaces ouverts pour tout type d’evenement dans le nord. Et ce, en plein centre de la métropole lilloise.

     

    Confier la réalisation de son évènement à Lille Grand Palais

     

    Lille Grand Palais possède un ensemble d’espaces spécialement conçus pour accueillir différents types d’évènement majeur : séminaire, conférence, convention, assemblée générale, meeting, lancement de produit, salon, exposition, soirée/cocktail… On y trouve des auditoriums, des halls d’exposition, des espaces modulables et des salles de commission. Pour ceux qui rencontrent des difficultés à organiser un évènement professionnel dans le nord, Lille Grand Palais est un interlocuteur de référence qui, en plus de proposer ses espaces, propose également un accompagnement complet et/ou personnalisé de tout projet en évènementiel. De l’installation générale à l’accueil, en passant par la communication, la création d’ambiance, la restauration et l’audiovisuel, ses chefs de projet se feront une joie d’accompagner tout organisateur dans la réalisation de l’évènement.

  • Les étapes clé pour s’inscrire comme intérimaire

    À l’époque actuelle, le travail d’intérim gagne de la place et devient une tendance sur le marché du travail. Rappelons un peu ce qu’est un intérim. C’est un travail temporaire offrant une flexibilité et une liberté aux travailleurs. Pour le faire, il faut s’inscrire en agence d’intérim. Comment s’inscrire ? En général, la démarche en ligne et la démarche au sein de l’agence sont les plus courants.

    La démarche en ligne

    Comme d’autres types de métier, le travail d’intérim présente des avantages. Cliquez ici pour en savoir plus.
    La procédure d’inscription dépend de chaque agence. Pour s’inscrire en ligne, ou à distance, rendez-vous sur le site de l’agence que vous avez choisi. Dans certains cas, vous devez ajouter votre CV en ligne. Des fois, vous devez créer votre profil en mentionnant vos informations personnelles (prénom, nom, âge, adresse, contact…), vos expériences, vos qualifications, vos formations académiques, vos disponibilités et d’autres informations que l’agence vous demande.
    Dans d’autres cas, il est probable que vous ayez la possibilité de rédiger un message contenant vos informations ou une lettre de motivation, en pièce jointe. Dans d’autres circonstances, vous pourrez postuler immédiatement aux offres qui vous intéressent.

    La démarche au sein de l’agence

    Préparez votre CV. Faites-en plusieurs copies. Vous pouvez ensuite les déposer dans une agence d’intérim près de chez vous. Avant de s’y rendre, vérifiez les horaires d’ouverture et d’inscription. Quand vous y serez, il se pourrait que l’agent vous pose quelques questions sur le type de travail que vous souhaitez, sur votre disponibilité… Il se pourrait aussi qu’il y ait des tests.
    Puis, un agent suivra votre dossier. Quand il y aura une offre correspondant à votre profil, il vous contactera.

    Les documents à fournir

    Peu importe l’inscription, que ce soit en ligne ou auprès d’une agence d’intérim, ces documents vous seront toujours indispensables : un curriculum vitae, une copie de votre pièce d’identité, un relevé bancaire (pour votre salaire), des permis (ce dont vous posséder), une attestation d’hébergement, une attestation de sécurité sociale, des bulletins de paie (des trois derniers mois).
    Certaines agences peuvent vous demander des documents supplémentaires comme un extrait de casier judiciaire, un certificat d’emploi du dernier travail accompli…

    Après l’inscription

    Quand votre inscription sera faite, vous attendez juste que l’entreprise de travail temporaire vous contacte et vous propose un travail. Si ça vous intéresse, vous signerez un contrat de travail. N’oubliez pas que votre employeur est l’agence d’intérim, mais non l’entreprise utilisatrice.
    De nos jours, il est possible de faire une inscription d’intérim en utilisant une application mobile.

  • Le délai de carence, c’est quoi ?

    Il existe des règles spécifiques en matière de contrat de travail temporaire et qui se basent sur les spécificités de l’intérim même. En effet, mis à part cette relation tripartite qui unit l’intérimaire, l’établissement ou l’entreprise de travail temporaire (ETT) et enfin l’entreprise utilisatrice, on peut énumérer d’autres réalités qui font la singularité du cadre de travail des intérimaires. C’est en effet dans ce domaine-là que l’on peut entendre ce qu’on appelle délai de carence. En quoi il consiste et qu’est-ce qu’il implique, nous allons y apporter des éclaircissements.

     

    Carence intérim : respect du délai entre deux contrats

     

    Sous l’idée de carence intérim, l’on doit comprendre le délai qui se situe normalement entre la fin d’un contrat de mission qui lie l’entreprise utilisatrice à un intérimaire et le début d’un autre contrat de travail temporaire. En effet, une fois qu’un contrat de mission vient à expirer, la règle est qu’on ne peut recourir ni à un contrat à durée déterminée (CDD) ni à un contrat de mission, dans le but de pourvoir le poste du salarié qui a eu son contrat prendre fin, avant qu’un certain laps de temps ne soit écoulé. Ce laps de temps correspond à ce qu’on appelle délai de carence et son calcul est régit par un principe bien déterminé.

     

    Carence intérim : principe régissant le calcul du délai

     

    En principe, c’est l’accord de branche ou la convention de l’entreprise utilisatrice qui fixe les modalités du calcul du délai carence intérim tout en se basant sur l’idée que le contrat de mission ne peut avoir pour objet et pour fin l’assignation durable à un emploi en lien avec l’activité permanente de l’entreprise en question, et ce quel que soit le motif dudit contrat.  Dans le calcul du délai, on prend compte uniquement des jours ou l’entreprise est ouverte. Premièrement, dans le cas où la convention évoquée ne mentionne pas d’autres dispositions, la règle est que les contrats qui ont eu une durée égale ou supérieure à 14 jours ont un délai de carence correspondant au tiers de la durée du contrat de mission, renouvellements inclus s’il y en a eu. Par exemple donc, un contrat de mission d’une durée de 3 mois, fait obligatoirement l’objet d’une observation de délai de carence d’1 mois avant la possibilité de débuter un nouveau contrat de travail temporaire. Deuxièmement, le délai de carence doit correspondre à la moitié de la durée du contrat de mission qui vient d’expirer dans le cas où celui-ci, renouvellements compris n’a pas dépassé 14 jours. Ainsi, après un contrat de mission d’une durée de 10 jours, on doit observer un délai de carence égale à 5 jours (en savoir plus sur le délais de carence).

     

    Carence intérim : situations dans lesquelles le délai est exclu

     

    Des situations dans lesquelles aucun délai de carence n’est pas obligatoirement observé peuvent également être mentionné dans la convention mais à défaut de ces mentions spéciales, il y a au moins 6 circonstances dans lesquelles la carence intérim est exclu :

    1. Cas de remplacement d’un salarié temporairement absent ;
    2. Cas de nécessité d’exécution de travaux urgents par mesures de sécurité ;
    3. Cas d’un emploi à caractère saisonnier ;
    4. Cas de remplacement d’employés mentionnés aux 4° et 5° de l’article L.1251-6 du code du travail ;
    5. Cas de rupture anticipée de contrat ;
    6. Cas de refus de renouvellement de son contrat par le salarié
  • Où tester sa pizza faite au four Pizzadoor ?

    Vous êtes un consommateur et vous voulez tester la cuisson d’une pizza dans le four du distributeur Pizzadoor ? Vous êtes aussi curieux de savoir comment le four Pizzadoor fonctionne-t-il ?

    Tout ce qu’il faut savoir sur le four Pizzadoor

    Nous savons tous que pour faire cuire une pizza, nous avons besoin d’un four électrique. Pour les distributeurs automatiques de pizzas Pizzadoor, ADIAL a conçu spécialement un four professionnel. Comment il fonctionne ? Il permet de chauffer votre pizza, de cuire les composants sur une pâte préparée en avance. Grâce à diverses technologies dans le four, l’évolution de la température de cuisson peut être affichée et enregistrée. À savoir que chaque pizza possède 3 éléments de programmations qui sont la température, la puissance et le temps de cuisson qui varie en fonction des types de pizza et du temps de stockage de la pizza dans la chambre froide. Si vous voulez donc une pizza chaude ou cuite en 2 minutes, la durée de cuisson dépend de l’ancienneté de la pizza dans la machine et de ses ingrédients. Par contre, si vous désirez une pizza froide ou prête à cuire, votre pizza sera prête en quelques secondes pas besoin d’être mise au four. À savoir que chaque pizza possède 3 éléments de programmations qui sont la résistance, la température et le temps de cuisson.

    Tester vos pizzas chez vous avec le four Pizzadoor

    Envie d’une pizza ? Pas de panique ! La solution est de tester votre propre pizza à la maison en utilisant le four Pizzadoor. ADIAL vous propose son service à domicile en se déplaçant avec le four Pizzadoor et ses 3 paramètres (la température, la puissance, la durée). Testez plusieurs types de cuisson pour que vous puissiez voir lequel est le meilleur. Essayez la pizza prête à cuir : préparez la pâte à pizza, puis ajoutez des tomates et garnissez là selon votre envie, mettez au four Pizzadoor jusqu’à ce qu’elle soit cuite à 100 %. Essayez aussi la pizza semi-cuite : utilisez les tomates comme fond et cuisez à 100 % puis ajoutez des ingrédients frais. Le four se chargera de la cuisson et chauffera la pâte à pizza. N’oubliez pas, vous aurez besoin d’une assiette ronde en alu pour la cuisson et d’une boite à pizza en carton pour la sortie.

  • Comment couper un plan de travail ?

    Élément maitre d’une cuisine moderne, le plan de travail arbore un aspect aussi fonctionnel qu’esthétique. Mais pour présenter ces caractéristiques dans leur ensemble, sa mise en place doit suivre un découpage impeccable. Cette opération nécessite souvent une main d’artisan experte, mais le bricoleur de la maison peut très bien la réaliser, en suivant quelques règles et astuces.

    Pose du plan de travail : avant le découpage

    L’installation ou le découpage du plan de travail est précédé de quelques étapes de préparation touchant l’emplacement du plan et sa configuration dans le milieu indiqué. Cela consiste donc en premier lieu à faire en sorte que le mobilier qui supporte les panneaux possède une surface supérieure bien plane. Pour ce faire, il suffit de poser un niveau à bulle sur le meuble, puis de régler ses bases.

    La seconde étape de préparation consiste à mesurer tout l’environnement du plan au niveau du mur, notamment en en mesurant les angles avec une équerre. En cas d’irrégularités, il faudrait rapporter cela avec précision sur la partie du plan du travail qui touche les angles du mur. Les meubles supports doivent également être mesurés au niveau de la longueur et de la largeur, puis, encore une fois, rapporter ces mesures sur le plan de travail.

    Plan de travail : méthode de découpage

    Avant de procéder à la découpe, il faut revérifier que les traces rapportées sur le plan soient parfaitement conformes. On aura besoin : d’un support stable comme un établi et d’une scie sauteuse (ou circulaire pour les bois durs), des crayons, une équerre… Il faut en même temps se munir de gants et de lunettes de protection. Au découpage du plan de travail :

    • Installer un établi et poser le plan de travail par-dessus (pour le stratifié, travailler sur l’envers du plan)
    • Positionner la lame de scie en alignement avec les tracés
    • Découper le plan de travail en faisant attention aux emplacements de l’évier, des plaques de cuisson, ainsi de suite.

    Plan de travail prêt à installer : ça existe aussi !

    Pour minimiser les travaux de préparation, le plan de travail existe aussi en prêt à poser. Certains matériaux (verre, quartz, granit, béton ciré…) peuvent en effet être difficiles à prendre en main pour la découpe, voire impossibles à découper à la façon d’un bricoleur. Ce sont des modèles aux mesures standard et peut-être déjà adaptés à des équipements assortis (éviers, meubles…). Dans ce cas, il est important de vérifier en magasin avant d’acheter un plan de travail pour sa cuisine.

  • Les voitures d’occasion : Une denrée devenue rare

    Selon les statistiques reçues, on constate que les voitures d’occasion se font vraiment rares sur le marché. En conséquence, leur prix ne cesse d’augmenter, et les demandes aussi par la même occasion. Pourquoi ce marché a-t-il subi un tel revirement ?

    Les causes de la rareté des voitures d’occasion

    La rareté des voitures d’occasion s’explique avec plusieurs raisons du marché, et aussi des impacts de la crise.

    Le frein à la production des voitures neuves

    Actuellement, la production des voitures neuves est freinée en raison du manque de certaines pièces. Les constructeurs ont ainsi du mal à produire de nouvelles gammes. Les demandes des grandes entreprises prennent donc un long moment à être traitées. Certaines commandes doivent même attendre un an et plus avant de procéder à la fabrication. A cause de cela, les ménages et les entreprises sont contraints de garder leur véhicule actuel pour une longue période, diminuant ainsi les voitures d’occasion mises en vente. Rares sont donc les concessionnaires qui vendent des modèles intéressants, comme Verbaere. Suivez ce lien pour en savoir plus sur les modèles en leur possession.

    La hausse des prix des voitures neuves

    La rareté des offres de voiture d’occasion est également causée par le prix des voitures neuves actuelles. Il va sans dire qu’avec la technologie, la rareté des pièces et la qualité de fabrication, le prix des voitures monte sans cesse au fil des années. Avec la crise sanitaire et la crise économique, les ménages ne peuvent plus se permettre d’acheter une nouvelle voiture chaque année. Ainsi, ils préfèrent garder leur voiture actuelle et se contenter de leur ancien modèle. Certains se tournent aussi vers les voitures d’occasion, ce qui augmente la demande sur le marché de seconde main.

    Les offres de vente de voitures d’occasion se font rares

    A part les deux raisons mentionnées ci-dessus, qui expliquent la rareté des voitures neuves, on peut aussi constater une autre cause à cela. Les offres de ventes sur le marché de seconde se font très rares. Si les ménages sont réticents à investir dans le neuf, ils sont tout aussi réticents à mettre en vente leur vieille voiture. Il existe actuellement plusieurs services qui permettent de remettre à neuf les véhicules usés, avec le moins d’investissement possible. C’est pratique pour ceux qui ont un faible budget, mais qui n’arrivent pas à trouver le modèle idéal sur les marchés d’occasion. Les tutoriels et les vidéos en ligne ne manquent pas également pour aiguiser l’imagination des propriétaires. Avec un peu de connaissance, d’application et quelques outils, ils peuvent remettre à neuf l’état de leur voiture.

    Une situation en voie de rétablissement ?

    La rareté des voitures d’occasion est-elle une situation temporaire ? Tout va dépendre de la maitrise de la situation de crise au niveau des pièces. Le gouvernement peut envisager de réduire le prix des véhicules neufs en subventionnant plus d’entreprises. Mais cela il faudra que les producteurs puissent rétablir leur chiffre d’affaires avant de procéder à une éventuelle baisse de prix.

  • Pourquoi est-il important de se former au secourisme ?

    Face à des accidents, personne ne sait ce qu’il faut faire. Alors qu’avoir le bon réflexe et connaître plusieurs gestes peut sauver des vies, peu importe leurs situations. Afin d’apprendre à mieux réagir face à des accidents comme les blessures ou les malaises, il existe une formation en France concernant le secourisme. Cette formation est très demandée par les Français, surtout depuis l’attentat de l’année 2015.

    La raison des formations du geste des premiers secours

    Faire une formation au secourisme concernant le geste de premier secours, c’est sauver des vies potentiellement. Puisque malheureusement, les accidents peuvent survenir de nulle part. Les malaises, les mauvaises chutent, l’incident domestique, etc. Chaque année presque quatre millions des Français sont concernés par ces accidents des quotidiens responsables d’au moins quinze mille décès, ce qu’il veut dire quatre fois encore plus meurtrier que les accidents de la route. Est-ce que vous saurez quoi faire si jamais, vous voyez un de vos proches ou même des passants être victimes des  accidents ? C’est pour cela qu’il faut avoir besoin des formations des gestes du premier secours, il faut savoir réagir quand vous êtes témoins d’un accident. Même des réflexes en apparence minimes peuvent avoir des importances capitales et faire gagner de précieuse minute avant l’arrivée du secours. Mettre les victimes en positions latérales des sécurités ou PLS, éviter les gestes pour ne pas dégrader leur état de santé, faire un dégagement de la voie respiratoire, ou encore faire une compression des plaies : de nombreux gestes qui ne sauvent que tout le monde peuvent apprendre pendant les formations du geste de premier secours.

    Que faire pour se former à la geste  des premiers secours ou au secourisme ?

    Après l’attentat qui a marqué l’année 2015, la plupart des Français ont exprimé leurs envies de se former aux secourismes ou plus précisément à au premier secours. C’est pour cela que depuis la fin de l’année 2015, dans les cadres des campagnes de session de formation du premier secours est organisé dans tout le pays. Une séance qui dure au maximum deux heures sur laquelle vous pourrez apprendre les premiers gestes comme : appeler le secours, faire des massages cardiaux, utiliser des défibrillateurs, arrêter des hémorragies… Cette formation est assurée par une association agréée à travers toute la France. Si vous voulez être formés sur le premier secours, vous avez donc une autre solution qui est : les formations des préventions et de secours civiques de niveau 1 ou PSC 1.