• Où trouver des paniers gourmands à offrir

    Voulez-vous faire des cadeaux qui correspondent exactement au goût de vos amis et proches ? Les offrir des paniers gourmands à composer soit même débordants de gourmandise les plairont certainement. Sachez que les cadeaux paniers gourmands seront l’assurance de leur plaisir.

    Choisissez le terroir et le type de coffret

    Sucrés, salés, bouteille ou bien-être, sélectionner les types de gourmandise ou produit que vous voulez ajouter à vos paniers.Sinon optez pour cette sélection de coffrets :

    • Mixte, l’ensemble des produits est : sucré, salé, avec ou sans alcool selon votre goût
    • Sucré, vous trouvez dans son ensemble : biscuit, bonbon, confiture, miel, chocolat, fruit et boisson sucrée
    • Salé, dans son ensemble vous trouverez : terrine, rillettes, plat cuisiné, pâte, farine, condiment, biscuit apéritif.
    • Bouteilles : eau vive, crème, liqueur, vin, bière, whisky, soda, limonade, sirop sont dans son ensemble
    • Bien-être, dedans vous trouverez : parfum, savon, lait pour le corps, bain de douche, eaux de Cologne, huiles toniques et bougies.

    Quant aux produits de terroir, si vous voulez offrir un panier gourmand idées cadeaux avec des intégralités de produits de terroir, ou aimez-vous des corbeilles exclusivement composées de produit lorrain ou alsacien ? À vous d’en décider. Sachez que les paniers gourmands sont aussi des idées de cadeaux idéales.

    Paniers gourmands personnalisés

    Fabriquer votre panier gourmand idées cadeaux de A à Z, des choix des paniers à ses contenus, jusqu’aux petits messages personnalisés qui l’accompagneront. Des attentions sur mesure pour ceux qui vous sont chers ! Grâce au panier personnalisé, vous ferez découvrir à votre proche tout les saveurs de votre terroir ! Pour cela, vous devez débuter par indiquer si vous voulez un produit lorrain, alsacien ou les deux. Décidez ensuite des types de coffrets que vous souhaitez fabriquer : sucrés, salés, caves, bien-être ou mixte. Et pour finir vous devez déterminer les taies de votre panier par rapport aux produits à mettre. Une fois votre commande est terminée, juste avant de régler, sachez que c’est aussi possible de choisir des petits messages personnalisés pour les destinataires de votre panier. Avec des cadeaux personnalisés, vous ferez sûrement plaisir sans craindre que les produits ne les conviennent pas. Si votre ami est intolérantaux glutens, ou végétarien ? vous devez donc sélectionner vous-mêmes les produits. Avec cela, vous n’aurez plus de problèmes pour leur trouver un panier gourmand idées cadeaux.

  • Bac en plastique : que choisir en fonction de quelles situations ?

    En raison des améliorations apportées à la conception et à la résistance des bacs en plastique, ils sont vendus à un rythme plus rapide qu’il y a quelques dizaines d’années. Le moulage se fait sous une forte pression et il a été confirmé qu’ils dureront dix fois plus longtemps que leurs équivalents en bois.

    Quoi qu’il en soit, il existe sur le marché plusieurs types de bac plastique qu’il est important de les connaitre afin d’en déterminer l’usage final.

    Les bacs plastique industriel :

    Lorsqu’il s’agit de stocker et de transporter des charges d’équipement, de pièces de rechange et de déchets, les bacs en plastique industriels rendent le travail propre, pratique et facile. 

    Avec leurs surfaces en plastique opaques et pleines, les bacs sont faciles à entretenir. Le nettoyage du bac plastique est simple et rapide. En outre, ils peuvent être réutilisés à maintes reprises. Ces bacs sont utilisés pour stocker et transporter des produits, des matières et des équipements dans les usines et les chantiers.

    Le bac plastique de qualité alimentaire ou bacs alimentaires :

    Ce type de bacs en plastique est très utilisé dans le secteur agroalimentaire et industriel. Ce sont des conteneurs de manutention qui peuvent être utilisés aussi bien en interne que durant le transport. Ils facilitent considérablement la fluidité de la circulation des marchandises et optimisent l’espace de stockage.

    Sur le marché, il existe différents modèles de bacs en plastique destinés à un usage dans l’agriculture, l’agroalimentaire et le commerce de grande distribution selon la taille et le type.  

    Les caisses-palettes en plastique :

    Les caisses-palettes sont des bacs de rangement ou de stockage. Elles sont nécessaires dans un magasin d’entreposage ou dans une usine de production pour la manutention (chargement et déchargement), le stockage et aussi l’expédition.  

    Les bacs de rétention en plastique :

    Aucun matériau qui existe ne peut défier le plastique pour contenir des produits liquides, des produits dangereux ou polluants.

    Ils sont destinés en général à un usage intensif pour les industriels ou les entreprises de gros œuvres.   

    Comment choisir son bac en plastique ?

    Pour choisir son bac plastique, il est important de considérer les critères suivants :

    • La taille, le volume ou la capacité du bac : le choix doit se porter selon le volume occupé par le contenu à stocker ou à ranger. Le volume est mesuré en général en litres.   
    • L’opacité : surface pleine ou ajourée. Il est important de connaitre la nature du produit à stocker pour définir quel type de bacs commander. 
    • Les fonctionnalités : bacs gerbables, empilables ou emboitables, bacs pliables. 
  • Les utilisations de l’échangeur thermique

    L’échangeur thermique est un composant essentiel de nombreuses installations thermiques. Son domaine d’utilisation est vaste, que ce soit en milieu domestique ou dans le monde industriel. Mais en quoi ça consiste ?

    Echangeur thermique : définition et présentation du principe

    De l’avis de nombreux étymologistes, le terme « échangeur thermique » est une bavure de langue du fait que le dispositif ne produit pas vraiment un échange, mais plutôt un transfert. Effectivement, le principe de cet appareil est de transmettre l’énergie thermique d’un fluide vers un autre, sans que les deux matières ne se mélangent. Dans un terme plus technique, on parle de convection, ou plus précisément le transfert de chaleur à la fois par advection (transfert par mouvement des fluides) et par diffusion.

    La typologie des échangeurs distingue ainsi 3 types de systèmes :

    • Echangeur à co-courant où les deux fluides circulent dans le même sens ;
    • Echangeur à contre-courant où les deux fluides circulent en sens opposés ;
    • Echangeur à courants croisés où les axes de circulation des deux fluides sont perpendiculaires.

    En ce qui concerne les caractéristiques des fluides, le marché propose un plus large choix de modèles : à eau, à air, à huile, à vapeur, à liquide caloporteur…  A noter que le transfert de chaleur est optimal à mesure du niveau de conductibilité du matériau de l’échangeur. Cet aspect détermine aussi le niveau de déperdition thermique lors du transfert. On distingue aussi plusieurs types d’échangeurs de chaleur, en fonction du matériau et de la nature du conducteur :

    • Les échangeurs tubulaires composés de longs tubes accueillant le premier fluide, disposés dans une calandre à l’intérieur de laquelle circule le second fluide
    • Les échangeurs à plaques : ces modèles sont constitués de plaques en alu, acier ou dans un matériau synthétique, disposées en plusieurs couches avec espacement de quelques millimètres de façon à créer de la convection.

    Echangeur thermique : utilisations

    L’échangeur thermique s’utilise dans un large éventail d’activités utilisant de l’énergie thermique.

    • Le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire : chaudières, radiateurs,
    • Les systèmes frigorifiques : réfrigérateur, climatiseur, refroidisseur
    • Le confinement d’un compartiment sensible, comme dans le cadre d’une centrale nucléaire…

    De manière générale, les échangeurs de chaleur sont mis à contribution dans les installations thermiques au sein des foyers, dans les cuisines de restaurants, dans les unités d’industrie alimentaire ou agroalimentaire, dans l’industrie chimique, ainsi de suite.

    Dans tous les cas, il s’agit d’un élément de dispositif thermique avantageux, du fait qu’il peut être utilisé pour récupérer les calories émises et perdues à l’utilisation d’autres appareils (compresseurs, etc), puis les réutiliser pour d’autres utilisations. Encore faut-il choisir le bon échangeur.

    Echangeur thermique : comment en choisir ?

    La catégorie des échangeurs thermiques est donc large et diversifiée. Pour choisir, il faut déjà définir ses besoins en puissance et en différentiel de chaleur, grandement fonction du principe des échangeurs en lice et de leur technologie respective. Il faut également considérer le matériau du conducteur, la dimension, etc, dont dépend l’efficacité du dispositif. Pour éviter de perdre du temps dans l’étude des offres, on peut aussi se confier à un spécialiste des matériels thermiques et de l’ échangeur thermique, comme Airflux qui est également spécialiste confirmé des fluides industriels.

  • Chaussures de sécurité : entre qualité et marques leader

    Manipulation de marchandises, travail de chantier, ou encore, travail en extérieur… De nombreuses activités professionnelles nécessitent le port de chaussures de sécurité adaptées. Un certain nombre de normes existent pour le bien-être et la sécurité des professionnels du BTP. Voilà pourquoi le choix d’équipements et de vêtements de travail doit passer entre les mains d’un spécialiste.

    La qualité des chaussures de sécurité

    Premièrement, le choix d’une bonne paire de chaussures de sécurité doit passer par le choix de la qualité. Mais comment en déterminer la qualité ?

    Quelques critères pourront vous aider :

    • Amortissement : de bonnes chaussures de sécurité doivent être en mesure de réduire et d’amortir les ondes de choc propagés dans le corps.
    • Stabilité : Les assises plantaires sont conçues de façon à accompagner le mouvement des pieds, et donc, leur composition prime. En effet, la chaussure ne doit pas interférer avec les mouvements du corps.
    • Coupe : il existe plusieurs coupes relatives aux chaussures de sécurité, tout comme pour une paire classique. Une coupe est composée de différents éléments pouvant varier : matière de la coque de protection, tige, doublure ou encore, matelassage et sytème de fermeture.

    En fonction de ces critères non exhaustifs, sélectionnez votre paire de chaussures en consultant les gammes issues de plusieurs marques : https://www.thaf.fr/398-chaussures-de-securite

    Blaklader une marque qui possède déjà 600 ans d’expérience

    Afin de développer les meilleures chaussures, la marque Blaklader a conçu des modèles alliant principes orthopédiques et style outdoor. Ainsi, la marque suédoise s’allie aux travailleurs en concevant des modèles de chaussures de protection pour tous les goûts, mais surtout adaptés à ceux qui restent debout toute la journée.

    Travaillant aux côtés d’experts en biomécanique du pied, Blaklader a popularisé des technologies diverses sur le marché : coque en composite, semelles anti-perforation… Et accordément à des normes de sécurité en vigueur !

    Savez-vous qu’en Suède, les nombres de dommages dans les BTP sont à peu près de 45% ? Et la moitié de ce nombre est dû aux efforts répétés ? Il s’agit de la maladie professionnelle la plus connue dans ce pays. Ces statistiques sont extraites de rapports officiels documentant l’univers BTP. En conséquence, le mieux reste de mettre des chaussures de sécurité de qualité professionnelle.

  • Quels sont les critères pour choisir une porte d’entrée ?

    En ce moment, il existe de nombreuses sortes de portes d’entrées sur le marché (en bois, en acier, en alu…). C’est la raison pour laquelle on tombe souvent sur une porte d’entrée qui ne convient pas à l’exigence posée.

    Les critères pour choisir une porte d’entrée

    Pour choisir une porte d’entrée, on est tenu de connaître certains critères. Il s’agit de la sécurité, du design, de la modalité d’entretien ainsi que de l’isolation.

    La sécurité

    La porte d’entrée est le premier obstacle que les cambrioleurs doivent franchir avant d’entrer à l’intérieur.   C’est la raison pour laquelle, il est préférable de choisir une porte d’entrée qui satisfait toutes les normes de sécurité requises. Cela permet de donner une réponse à temps de la part du propriétaire en cas d’attaque.

    L’élégance et le design

    La porte d’entrée doit correspondre au style de l’ensemble de la maison. En fait, c’est l’élément que les visiteurs découvrent en premier lieu. Par exemple, si une habitation possède une architecture plus contemporaine, opter pour une porte d’entrée en aluminium ou en acier est l’idéal. Ce n’est pas tout, sa couleur ne doit pas être négligée pour avoir une décoration parfaite. Pour cela, il vaut mieux faire appel à une décoratrice.

    L’isolation

    D’habitude, l’isolation d’une porte d’entrée est négligée parce qu’elle ne jouit pas d’une grande surface. Mais si on souhaite bénéficier d’un confort optimal, on est dans l’obligation de veiller à ce que l’isolation de la porte d’entrée soit excellente. Cela offre l’occasion de réaliser des économies surtout en hiver.

    L’entretien

    La facilité d’entretien est un critère à ne pas négliger lorsqu’on choisit une porte d’entrée. Les portes d’entrée en aluminium et en PVC sont ce qui répond aux mieux cette caractéristique. Ce, parce qu’elles ne demandent pas un lavage régulier. Et dans le cas où on souhaite une porte en bois, il est important d’en sélectionner une construite avec une matière préalablement traitée.

    Les dimensions

    En général, la taille moyenne d’une porte d’entrée est de 251 cm de hauteur pour 90 cm de large. Pour ne pas faire fausse route, il est préférable de choisir une porte d’entrée sur mesure. Mais si on souhaite avoir une large gamme de choix, opter pour des dimensions standards reste idéal.

    Le choix de l’installation

    En ce moment, il est possible d’installer soi-même sa porte d’entrée, parce qu’il suffit de suivre le guide. Mais si on désire avoir un travail de qualité dans le plus bref délai, faire appel à un professionnel demeure la meilleure option. L’un des avantages avec l’intervention d’un professionnel est le respect des normes en vigueur.

  • Les indispensables en termes de mobilier de salon

    Pour offrir une belle ambiance dans le salon, certains mobiliers sont nécessaires. Ce petit guide vous permettra de trouver des idées de déco d’intérieur et des conseils pour bien sélectionner les meilleurs mobiliers à installer dans le salon

    Le choix du thème de décoration d’intérieur :

    Avant de dresser la liste des mobiliers indispensables au salon, il est important de définir le thème à observer. Le choix du meuble et du matériau qui le compose dépend du thème. Un style scandinave privilégie les meubles en bois ou fabriqués avec des matériaux naturels. Le style moderne opte plutôt pour les meubles en métal, en plastique ou en produits de bois transformés

    Le choix du fournisseur :

    Sur internet, il existe de nombreux magasins de vente de mobiliers de salon en ligne. Le choix du magasin ne doit pas se faire à la légère, car plusieurs éléments peuvent impacter l’achat. On distingue :

    • Le prix et la qualité : actuellement, il est possible de trouver un produit de qualité au meilleur prix. Même dans les mobiliers de marque, le coût n’est pas nécessairement cher. Vous pouvez donc trouver un magasin salon pas cher. 
    • La variété des produits proposés : plus le catalogue est riche, plus il y a des choix à faire
    • Les conditions de ventes et de livraisons : la prise de connaissance de ces éléments permet de comparer et de faire une bonne affaire.  

    L’établissement de la liste des meubles et mobiliers de salon :

    Pour bien meubler cet espace de vie, il faut imaginer un cadre agréable, chaleureux et convivial. Plusieurs pièces de mobiliers sont indispensables :

    • Le canapé ou le fauteuil : il existe sur le marché une grande variété de modèles de canapé adapté aux besoins de chaque salon (dimension, style, standing, design…). Le canapé est la star incontestable de cet espace de vie. Sans ce meuble, le salon laisse un sentiment de vide et de manque.
    • La table base : c’est un mobilier qui se combine parfaitement au fauteuil. Ensemble, ils mettront en valeur votre intérieur.
    • Le meuble de télé : dans la plupart des salons se trouve une télévision à écran plat. Elle peut s’accrocher au mur, mais c’est beaucoup plus design si elle est associée à un meuble.
    • Les autres mobiliers de salon indispensables : s’il y a plus d’espace au salon, alors il est possible d’ajouter certains meubles pour mettre en relief l’intérieur. On distingue les tables et les chaises, les coussins, le tapis, un meuble de rangement, une bibliothèque et éventuellement une cave à vin.
    • Un espace loisir : en général, il est dédié pour les enfants et les jeunes, mais les grands peuvent avoir aussi un espace pour les sports et les activités physiques et divertissantes : marche, danse, jeux vidéos…
  • Astuces pour trouver les meubles de cuisine adaptés

    La cuisine est l’élément central de votre maison, et vous devez l’aménager au mieux pour la rendre jolie et agréable. Mais c’est également le lieu où vous cuisinez vos plats. Ainsi, vous devez également repenser le côté pratique et usage. Ne minimisez surtout pas donc cette pièce, ce sera une véritable erreur. 

    Comment choisir de bons meubles de cuisine?  Il n’y a pas de réponse universelle à cette question. Choisir des bons meubles de cuisine est plutôt une combinaison de facteurs et de goûts, de besoins tous réunis pour obtenir un résultat magnifique. Voici quelques conseils pour vous aider à trouver des meubles de cuisine qui correspondent à votre aspiration et sont en harmonie à votre intérieur. On vous propose un article assez exhaustif sur le sujet. 

    Ne jamais oublier le rôle de la cuisine dans le choix

    Une cuisineest faite pour cuisiner, et préparer les repas.  Elles se sont beaucoup développées ces dernières années, et sont devenues des endroits polyvalents dans lesquels on peut à la fois manger et discuter avec les amis pour une retrouvaille. En tout cas, il faut savoir que les cuisines sont en priorité des lieux où l’on prépare les plats. Cet aspect revêt une importance particulière surtout dans le choix d’un meuble de cuisine et de certains accessoires.  Ainsi,  vous ne compromettez pas  les autres usages que votre cuisine peut avoir.

    Tenir compte de l’espace alloué à chaque meuble de cuisine

    Évidemment, acheter des meubles sans tenir compte de la taille de la cuisine peut vous être fatal. Disposez des mesures exactes vous aident à trouver les meilleurs meubles et objets à installer dans votre cuisine.

    Même lorsqu’un meuble s’adapte à la cuisine, il doit incorporer de manière harmonieuse dans la pièce, ce n’est pas la peine d’acheter des accessoires trop voyants. Pensez aux meubles dont vous avez vraiment besoin :

    • Ensemble cuisine
    • comptoir, 
    • coin pour petit-déjeuner 
    • espace de rangement
    • tables et chaise

    Penser au thème de votre intérieur et au design du meuble

    La dernière chose à considérer est évidemment le mobilier que vous avez déjà (au cas où il y en aurait), et à votre style intérieur (moderne, vintage, traditionnel…)et de choisir des articles qui sont en adéquation  avec ce qui est déjà sur place.

    Un conseil universel en matière de mobilier de cuisine est de choisir un espace assez volumineux. Le cas idéal est, évidemment, d’avoir une grande cuisine spacieuse qui donne de la place à votre expérience de décoration, et plus de meubles accueillants et mignons.

  • Combles ou grenier : quelles différences ?

    Quelle est la différence entre les combles et le grenier ? 

    Dans une maison, les pièces sont toutes importantes. Chacune d’elles a son rôle. Cependant, une confusion s’installe souvent quant à l’appellation de quelques-unes. Pour cette raison qu’une distinction doit être présentée clairement et d’une façon précise.

    Suis-je face à des combles ou grenier ? Quelles différences faire entre ces deux termes ? 

    Les combles : une différence à noter avec le grenier

    Avant d’apporter une explication sur la différence entre les combles et le grenier, il faut d’abord clarifier chaque appellation. Les combles sont un mot d’origine latine. L’expression « a cumble » désigne le dépassement d’un espace limité. Pour la maison, c’est l’espace situé entre le plafond du dernier étage et le toit. L’expression « de fond en comble » signifie simplement de bas en haut. Les combles sont parfois des surfaces aménageables ou habitables. Des travaux peuvent être entrepris. 

    Les combles ont des charpentes industrielles ou traditionnelles qui dépendent de la structure de la maison. Cependant, il existe des combles perdus qui ne sont pas aménageables. Suite à leur structure, ils ne peuvent pas être habités. 

    Combles ou grenier : le côté utilitaire du grenier

    Le grenier est généralement l’espace supérieur d’une maison sous les combles. Le grenier est souvent un espace non habité. Étymologiquement, le mot Grenier vient du latin «granaria ». Il était utilisé pour désigner le lieu de stockage des blés ou céréales. Traditionnellement, le grenier servait d’entrepôt pour les produits agricoles. Dorénavant, peu de greniers ont encore la même utilisation. Il a pris le sens de débarras inhabitable. 

    Certains ont une charpente complexe à fermettes ou de charpente simple. Les greniers servent généralement à renforcer l’isolation thermique de la maison. 

    Comble ou grenier : différence ou synonyme ?

    Suite à la définition des combles et du grenier, la conclusion est la suivante : les combles perdus et le grenier représentent la même chose. À vrai dire, les combles et le grenier sont deux mots synonymes. La nuance est très légère. En effet, comme cité au-dessus, le grenier est un espace de rangement. Les combles perdus sont par contre des espaces physiques inutilisables. Pour faciliter la compréhension, le grenier se trouve donc dans les combles. Les combles et le grenier sont tous deux utilisés pour isoler la maison. Les techniques d’isolation sont par contre différentes pour le grenier et les combles aménageables.

    En revanche, une grande différence est observée entre les combles perdus et les combles aménageables. Une distinction fiscale importante est aperçue entre les combles aménageables et le grenier.

    Les calculs des impôts fonciers prennent en compte chaque mètre carré. La surface des combles perdus n’est pas comprise dans le calcul. Cependant, toutes les surfaces susceptibles d’être aménagées en habitation sont comprises dans le calcul. Le raisonnement est le même pour les déclarations de surface pour la taxe d’habitation. A la différence des combles, le grenier ne fait pas partie des pièces déclarées. Par contre, les combles aménagés sont obligatoires. Pour différencier ces pièces, il existe des mensurations standards. Un grenier doit mesurer au plus 1,80 m de hauteur. La pente du grenier doit être inférieure à 30 degrés. Dans les cas contraires, il est question de combles aménageables.

    Retrouvez les astuces de pros sur la maison sur Artisans Habitat !

  • Comment entretenir un véhicule électrique de fonction ?

    Entretenir son véhicule régulièrement permet de garder son état. C’est également un bon moyen d’éviter la panne et les accidents. Effectivement, les usures qui ne sont pas remplacées à temps provoquent de grands dommages entrainant le dysfonctionnement. Les grandes réparations nécessitent l’intervention d’un professionnel. Quels sont alors les gestes à adopter pour entretenir soit même son véhicule ?

    Vérifier régulièrement les niveaux

    Généralement, l’entretien du véhicule de fonction est à la charge de l’employeur. Cependant, l’utilisateur est toujours celui qui paie les pots cassés : la perte de temps en cas de panne ou de graves blessures en cas d’accident. Il fut donc avoir quelques bons gestes pour éviter au mieux ces dommages. Pour garantir le bon fonctionnement du moteur, la direction, et le freinage, il faut vérifier régulièrement le niveau des fluides. Un niveau insuffisant peut entrainer des défaillances conduisant à des conséquences importantes. Bien que la voiture de fonction soit généralement en excellent état, il faut tout de même s’assurer que le niveau d’huile soit toujours entre le mini et le maxi. Le niveau du liquide de refroidissement doit être également vérifié périodiquement.

    Le niveau des liquides de freins et de direction est important. Une insuffisance de ces liquides peut être très dangereuse. Par contre, lorsqu’une insuffisance est trop fréquente ; cela signifie qu’il y a des pièces qui sont défaillantes.

    L’employeur peut tout à fait mentionner une entreprise pour s’occuper de l’entretien des véhicules de fonction de ses employés. Plus d’information à cette adresse.

    La batterie et les pneus, des paramètres importants pour le véhicule de fonction

    La batterie est une partie de la voiture qui est très importante. La batterie conditionne la durée de vie du véhicule de fonction. Elle doit être toujours bien chargée. Des problèmes de démarrage ne doivent pas être trop fréquents. Dans le cas contraire, il faut contrôler le circuit de charge.

    Concernant les pneus, une petite inspection visuelle ne prend pas beaucoup de temps. Les pneus sous gonflés ou sur gonflés ont tendance à s’user rapidement. Les anomalies au niveau du parallélisme sont également visibles à partir du pneu. Il faut rappeler que les pneus doivent avoir le même état. Les différentes sculptures sur la surface doivent être pareilles. Les pneus usés de l’extérieur doivent être remplacés même si la surface semble intacte. Ne pas contrôler régulièrement son véhicule de fonction est passible d’amende. Il ne faut pas minimiser le contrôle des freins. C’est ce qui garantit la sécurité. Un examen visuel régulier des disques et plaquettes de freins suffit. L’état de la carrosserie permet également de garder l’esthétisme de la voiture. Un polissage est recommandé pour assurer sa brillance et la longévité de la peinture.

     

  • Faut-il associer un matelas à ressorts avec un sommier à lattes ?

    Matelas à ressorts et sommier à lattes : une bonne association ?

    Choisir un matelas et un sommier est très important. Trouver la meilleure combinaison c’est également avoir un bon sommeil. C’est un choix qui ne doit pas être fait par hasard. Le matelas et le sommier doivent être parfaitement en parfait accord. Le matelas à ressorts fait partie des choix de plus de personnes. Le sommier à lattes en est également. Ces deux choix font-ils alors une bonne association ? 

    Les avantages du matelas à ressorts 

    Dans ce site, il existe plusieurs types de matelas à ressorts. Ils présentent chacun leurs avantages et inconvénients. Les ressorts biconiques sont ceux plus reconnus traditionnellement. Ils ont tendance à rentrer dans la peau de son utilisateur au fil du temps. Sa durée de vie est donc très limitée.  Pour les ressorts multispires, ils sont fabriqués à partir d’un unique fi d’acier. Il offre donc un soutien très homogène. Les ressorts ensachés sont l’innovation du marché de matelas. Effectivement, chaque ressort est placé individuellement en sachet. Le maintien au niveau des zones plus sensibles du corps est de ce fait parfait. 

    Les matelas à ressorts n’ont pas une préférence quant au sommier  qui l’accueille. Cependant, les sommiers trop rigides réduisent sa durée de vie.

    Les avantages du sommier à lattes 

    Selon la literie du Panthéon, les sommiers à lattes tapissiers peuvent accueillir des matelas en mousse, à ressorts ou en latex. Grâce à leur technologie, ils sont capables d’offrir un confort sans altérer leur efficacité, quel que soit le type de matelas. De plus, les lattes ont la capacité d’augmenter les flux d’air vers le matelas. C’est une qualité qui augmente à son tour la durée de vie du matelas. Les problèmes d’humidité sont donc réduits grâce à l’aération de ces sommiers à lattes. 

    Un sommier à latte de ce site offre une excellente répartition du poids. De ce fait, la stabilité du dormeur est donc assurée. Cependant, pour avoir ces résultats, les lattes du sommier doivent être écartées d’environ 5 centimètres. Les espaces entre les lattes assurent un meilleur confort. Il existe des types de sommiers à lattes : 

    • Les lattes passives : c’est un sommier assez ferme. Il est dépourvu de suspension
    • Les lattes articulées, actives ou encore lattes avec suspension : ils sont conçus avec un bois souple

    En somme, le matelas à ressorts et le sommier à lattes sont une bonne association. Cependant, il faut veiller à choisir les bonnes dimensions et le bon type de sommier à lattes. 

    Retrouvez tous les articles de la maison et de la literie avec Artisans Habitat !